Au fait, pourquoi le Reblochon s’appelle-t-il ainsi ?

En 1958, le Reblochon obtient son AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) au niveau Français, qui deviendra ensuite AOP (Appellation d‘Origine Protégée) au niveau Européen, cependant son histoire est bien plus ancienne puisqu’elle remonte au XIIIe siècle.

Les origines du nom Reblochon

Durant le bas Moyen Âge, les paysans des vallées de Thônes doivent s’acquitter d’un impôt spécifique : “le droit d’ociège”. Cette redevance est alors perçue par les propriétaires terriens que sont la noblesse et le clergé. Elle représente le droit d’exploitation des pâturages : payée une fois par an, elle est basée sur le nombre de pots de laits produits chaque jour par un troupeau. À partir de cela, on estime alors la quantité de fromage et de beurre fabriquée.  

Aussi, afin de réduire leur redevance, les paysans de cette époque ont l’idée de tricher en pratiquant une traite incomplète. Ce n’est qu’après le départ du collecteur des impôts qu’ils réalisent la suite de la traite. Bien que ce lait soit moins abondant, il a l’avantage d’être très riche en crème. Il est donc parfait pour en faire un fromage onctueux : c’est de ce procédé qu’est né le Reblochon. Le nom de “Reblochon” vient du patois savoyard. “Re-blocher” est un mot du XVIe siècle qui signifie “pincer le pis de la vache une deuxième fois”.

reblochon origine

L’histoire du Reblochon durant les XIXe et XXe siècles

En 1860, le duché de Savoie est cédé à la France et dans le même temps les voies ferroviaires se développent sur l’ensemble de l’hexagone. À la fin du XIXe siècle, ces deux facteurs contribuent grandement à l’essor du commerce du Reblochon en France, en Italie et en Suisse. Au début du XXe siècle, la production du Reblochon n’excède pas les 40 tonnes annuelles. 

Il faut attendre 1932 pour que se forme une première tentative d’organisation collective. Le “Syndicat des expéditeurs de véritables Reblochon” se donne alors pour principale mission de “protéger le Reblochon du risque mortel pour l’agriculture de la vallée, d’une production étendue à toute la région”. On voit ici déjà se dessiner la volonté de ces producteurs de rattacher ce fromage au lait cru à un terroir, un savoir-faire et surtout un territoire spécifiques. En 1953, un premier décret reconnaît le Reblochon mais ne l’associe pas pour autant à une zone de production. 5 ans plus tard, c’est chose faite avec sa reconnaissance comme Appellation d’Origine Contrôlée.

La création du Syndicat Interprofessionnel du Reblochon en 1971 répond à différents objectifs, comme le développement et la commercialisation du Reblochon, sa sauvegarde et sa promotion, le respect et la défense de son appellation d’origine ou encore la défense de l’aire de délimitation de production telle que définie par l’AOC. C’est ainsi que la décennie 1980 voit un développement important du marché de ce fromage au lait cru (cette croissance avait été amorcée quelques décennies plus tôt avec l’apparition des sports d’hiver).

En 1990 sont réintroduites les pastilles de caséine (elles avaient été abandonnées après la Seconde Guerre Mondiale) : elles servent aujourd’hui d’outil de traçabilité. Le Reblochon laitier est décoré d’une pastille rouge : ce fromage est fabriqué une fois par jour, le lait est recueilli dans plusieurs fermes, la fabrication peut être mécanisée et est réalisée dans une coopérative ou une fromagerie dans les 24h qui suivent la traite.

Quant au Reblochon comportant une pastille verte, il s’agit d’un fromage fermier : sa fabrication a lieu deux fois par jour directement à la ferme (juste après la traite) de manière manuelle et le lait est issu d’un seul et même troupeau. 

Enfin, l’AOC devient AOP en 1996 : le Reblochon est reconnu au niveau européen.

Le Reblochon au XXIe siècle

L’année 2004 marque la première présence du Reblochon à la télévision : avec pour objectif de décaler la consommation sur toute l’année, pas uniquement en hiver. Dix ans plus tard, sont reconnues les Règles de Régulation de l’Offre officielles pour le Reblochon qui ont pour objectif de réguler la quantité (et donc la qualité) des fromages produits tout au long de l’année. En 2015, le cahier des charges de l’AOP Reblochon est révisé.

Cette AOP fête ses 60 ans en 2018. À cette date sont produits chaque année 16 000 tonnes de ce fromage, ce qui fait de lui la troisième AOP fromagère française en volume. La filière compte 125 producteurs fermiers, 11 affineurs, 500 producteurs de lait et 18 fromagers qui produisent toute l’année ce délicieux fromage!

La réputation du Reblochon, tout comme sa production, n’ont fait que croître au fil des siècles et ce pour le plus grand plaisir de nos papilles !

reblochon aoc
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok Refuser

Vous nous quittez déjà ?

Téléchargez le livret de recettes

Des recettes variées pour toute la famille

Avant de partir, téléchargez ce livret de recettes à base de Reblochon de Savoie !